Histoire de Saint Hyacinthe

Hyacinthe       Saint Hyacinthe, prêtre de l’Ordre des prêcheurs, est originaire de Silésie en Pologne.
 

Issu d’une famille de noblesse, c’était un homme ouvert d’esprit, qui se distingua par son savoir et sa forte personnalité.

Après des études de théologie et de droit canonique à Paris et à Bologne, Hyacinthe partit pour Rome en compagnie de son évêque et de trois autres confrères. C’est là qu’il rencontra pour la première fois Dominique, fondateur de l’Ordre des dominicains, et que suite à la demande de son évêque, il intégra cette communauté. Il n’avait même pas vingt ans.

A l’automne 1222, les frères dominicains arrivent à Cracovie avec deux objectifs précis : l’organisation de couvents et les missions d’évangélisation parmi les peuples voisins. La participation de Hyacinthe à ces deux buts est indéniable. Il fonda et réforma de nombreux couvents en Pologne, il évangélisa toute la région polonaise, la Suède, la Norvège, le Danemark, l’Ecosse, jusqu’en Asie Mineure et en Grèce. Hyacinthe était ainsi un apôtre incontestable de la foi qui savait se faire entendre, tout en restant humble et respectueux de la mission première de sa communauté, de l’Eglise et des autres.

Hyacinthe était aussi animé d’une profonde charité. A l’exemple de Saint Dominique, il se déchirait toutes les nuits les épaules avec des chaînes de fer et jeûnait fréquemment au pain et à l’eau pour la cause des plus misérables. Il opéra de nombreuses conversions, il guérit de nombreux malades.

Il meurt le 15 août 1257. Il est enseveli dans l’Eglise des dominicains à Cracovie.
On le fête traditionnellement le 17 août.

×