Le pharisien et le publicain

Méditons

Jésus nous raconte l'histoire de deux hommes. L'un était pharisien et l'autre publicain, c'est-à-dire collecteur d'impôts. Les deux quittent leur maison respective et se rendent au temple pour prier. 

Le pharisien, très fidèle et pratiquant, a une bonne réputation aux yeux des autres. Il respecte les commandements. Alors dans sa prière, il ne demande rien à Dieu mais il énumère tout ce qu'il fait de "biens". Et dans le même temps,il insulte celui qui prie à ses côtés. Il se contredit alors lui-même. Il se croit juste parce qu'il fait beaucoup de bonnes choses pour Dieu mais il en oublie une. 

Le collecteur d’impôt, à cause de son métier, a une mauvaise réputation aux yeux des autres. Et ça, il le sait et il reconnait ses fautes. Il se tient éloigné de Dieu et n’ose pas lever les yeux. Mais dans son coeur, il lui dit cette prière : "mon Dieu, montre-toi favorable au pécheur que je suis!". Contrairement à celui qui se trouve à ses côtés, le publicain n'accuse pas les autres mais s'accuse lui-même et il demande à Dieu de lui pardonner.

Finalement, le pharisien s'élève et le publicain s'abaisse. Mais Jésus nous dit une phrase : "qui s'élève sera abaissé et qui s'abaisse sera élevé". Ainsi, les rôles sont inversés.

Réfléchissons

Comment nous tenir devant Dieu et devant les autres ?

Nous avons tous un peu du pharisien en nous. Nous aimons bien être connu pour ce que nous faisons de bien et nous comparer aux autres.  Nous aimons dire nos bonnes notes aux parents, à ceux que nous aimons, mais un peu moins les mauvaises... Nous aimons bien passer pour les meilleurs aux yeux des autres, de nos amis... mais un peu moins les féliciter, les encourager...

Même quand nous faisons des erreurs, nous cherchons à accuser les autres.
"C'est lui qui a fait ça, ce n'est pas moi !", "je ne suis pas pire que lui/elle"... 
Au lieu de reconnaître d'abord nos erreurs.
Même quand les autres font des erreurs, nous les accusons aussi.
"Tu as vu ce qu'il a fait"...
Au lieu de les aider, les conseiller.

 

Jésus nous révèle un secret très connu mais souvent oublié : PERSONNE N'EST PARFAIT! Nous avons tous des qualités et des défauts, des caractères différents, des dons différents. Tous, nous pouvons contribuer au bien de ce monde comme tous, nous pouvons faire des erreurs. Alors à quoi cela servirait à se comparer entre nous ?

Jésus aime tout le monde sans conditions. Dans la Bible, il rencontre tout le monde, des malades, des enfants, des pharisiens, des publicains, des brigands, des croyants, des païens, des juifs, des étrangers... et à tous, il leur donne son Amour, sa paix, sa joie et ses bénédictions ! Et devant son Père la veille de sa mort, Jésus se remet entre ses mains !

Se tenir devant Dieu et devant les autres, c'est la même chose : avec simplicité et miséricorde ! Quelles que soient nos différences, nous sommes faits pour aimer et être aimés ! 

 

accuser les autres

Jesus taime

×