La messe chrismale

Chaque année, pendant la Semaine Sainte, dans tous les diocèses du monde, l’évêque et son presbytérium (c’est-à-dire l’ensemble des prêtres), se réunissent pour célébrer la Messe Chrismale. Mais nous sommes tous invités à participer largement cette messe qui manifeste l’unité de l’Eglise.

Pourquoi Chrismale ? Le mot grec chrisma signifie onction. Chrisma a aussi donné : Christ, et aussi : Chrétien. L’onction s’appuie sur le symbolisme de l’huile. Celui qui est oint comme le roi puis le prêtre en Israël, est pénétré par la puissance divine. Cette huile est aussi parfumée. Le parfum indique la présence de quelqu’un qu’on ne voit ni n’entend : " Nous sommes la bonne odeur du Christ " écrit St Paul (2 Cor 2,15).

La messe chrismale comporte deux grands moments forts : la bénédiction des huiles Saintes et la consécration du Saint Chrême, et le renouvellement des promesses sacerdotales des prêtres.


Le renouvellement des promesses sacerdotales

A la fin de son homélie pour la messe chrismale, l'évêque invite les prêtres à renouveler leur promesse sacerdotale, l’engagement qu'ils ont pris le jour de leur ordination, engagement de service auprès de leur évêque. Ils manifestent ainsi leur volonté de suivre le Christ et de poursuivre leur mission dans l'Église. L'évêque pose aux prêtres trois questions concernant leur engagement et à trois reprises les prêtres répondent « Oui, je le veux ».

Nous sommes donc invités à prier pour nos prêtres, à rendre grâce pour le don de leur vie qu’ils ont fait à l’Eglise, à soutenir leur ministère et à participer avec eux à l’annonce de l’Evangile.

Img 0057

La Bénédiction des huiles et la consécration du Saint-Chrême

L’évêque, entouré de son presbyterium, bénit les huiles saintes (l’huile des malades, et l’huile des catéchumènes) et consacre le Saint Chrême. Ces huiles se trouvent dans trois beaux vases, qui seront apportés en procession solennellement et placées sur une table devant l'autel.

La consécration du Saint chrême est une liturgie plus solennelle que la bénédiction des huiles. L'évêque verse du parfum dans le vase du chrême et peut souffler sur le vase. Pendant la prière de consécration, tous les prêtres concélébrant étendent la main vers le Chrême.

En bénissant l’huile des malades, l’Eglise pense et encourage tous ceux qui souffrent. En bénissant l’huile des catéchumènes, Elle rappelle que nous sommes tous appelés au baptême, nous faisons partie d’un Corps, d’une même famille : l’Eglise de Dieu. En consacrant le Saint Chrême, nous prions pour tous ceux qui recevront cette huile soient marqués de l’Esprit Saint, le don de Dieu pour qu‘ils soient de fervents messagers de l‘Amour de Dieu.

Img 0120

Après la célébration de la messe chrismale, chaque paroisse repartira avec un peu de Saint chrême et d'huiles saintes. Ces saintes huiles serviront dès le dimanche de Pâques et tout au long de l'année pastorale à venir, pour les sacrements de baptême, de confirmation et d’ordination (Saint Chrême), pour ceux qui demandent le baptême (huile des Catéchumènes) et pour les personnes diminuées et affaiblies par la maladie (huile des malades)

Par notre baptême, nous sommes devenus enfants de Dieu : à la suite des apôtres et de tous les saints, nous marchons avec le Fils à la rencontre du Père. Nous appartenons à la grande famille de l’Eglise et nous sommes appelés, comme le Christ a donné sa vie pour nous, à donner notre vie au service des autres et de l’Evangile.

Img 0021