La crèche de Noël

 

Selon les Evangiles, le soir de Noël, Joseph et Marie trouvent refuge dans une pauvre étable de Bethléem, et Jésus sera déposé dans une mangeoire. Cette scène de la Nativité est dès lors représentée à travers la crèche.


C’est à Saint François d’Assise que l’on doit la première crèche vivante de l’histoire. En 1223, à Greccio en Italie, Il dit à l'un de ses amis, qui avait mis à la disposition des frères de sa communauté une grotte dans la montagne : « Je veux célébrer Noël avec toi, cette année, dans la grotte. Tu y installeras une mangeoire pleine de foin. Fais venir un bœuf et un âne. Il faut que cela ressemble à la crèche où est né Jésus. » Et tous les habitants de la ville vinrent entourer les frères et assister à la Messe de Minuit. Ils étaient si nombreux, avec leurs cierges et leurs lanternes, que le bois était éclairé comme en plein jour. La Messe fut dite au-dessus de la mangeoire qui servait d'autel.

La légende raconte ensuite que tout à coup, l'ami de saint François vit un petit enfant étendu dans la mangeoire. Il avait l'air endormi...Et François s'approcha, prit l'enfant tendrement dans ses bras. Puis le petit bébé s'éveilla, sourit à François, caressa ses joues et saisit sa barbe dans ses petites mains ! Et cet ami comprit que Jésus avait semblé endormi dans le cœur des humains et que c'est François qui l'avait réveillé par sa parole et par ses exemples. François, qui assistait le prêtre à l'autel en qualité de diacre, parla si bien à la foule de la naissance de Jésus et de ce que veut dire Noël que tous furent remplis d'une grande joie.

Ainsi, l'année suivante, les habitants de Greccio avaient raconté avec tant d'admiration les merveilles de cette belle nuit de Noël que, un peu partout, on se mit à reconstituer, dans des grottes ou des étables, la scène touchante de la naissance de Jésus. Et c'est aussi pourquoi maintenant, nous avons partout des crèches à Noël.

La crèche n’est pas seulement un objet décoratif dans nos maisons ou nos églises. Elle vient nous rappeler que Jésus vient demeurer en nous, au milieu de nous. La crèche où il veut d’abord naître, c’est notre cœur, notre vie. En disposant une crèche chez nous, dans notre paroisse, nous nous mettons ainsi à disposition de L’accueillir, Lui le Sauveur qui vient à notre rencontre.